samedi 14 décembre 2013

1ere Chronique - Jordy Meow, photographe et explorateur







 

« Hôpitaux, hôtels, maisons, villages, parcs d attractions et même îles abandonnées, le Japon regorge de lieux en ruine appelés haikyo. Ces endroits, souvent laissés intacts, témoignent d une époque révolue. Explorez 38 lieux plus incroyables les uns que les autres, dont l île fantôme de Gunkanjima, rendue populaire par Skyfall, le dernier James Bond. L auteur nous livre des photos incroyables à l atmosphère mystérieuse ainsi que des récits retraçant l histoire de ces vestiges oubliés du Japon. »








Chronique :

Un ouvrage commandé sur le site de la maison d'édition, et reçu le jour même de sa sortie, un marque page très sympathique en bonus.



Un livre divisé en plusieurs thématiques : les écoles, les lieux de loisirs (parcs d'attractions...), les hôtels, l'île d'Hashima, les friches industriels, les bases militaires, les maisons et appartements et enfin les hôpitaux.

En plus de ses nombreuses images, des textes accompagnent les lieux présentés, que ce soit pour un éclaircissement historique ou pour une anecdote.

Vous trouverez également à la toute fin la rubrique « paroles d'Haikyostes » qui vous permettront de découvrir d'autres explorateurs « amis ou compagnons d'aventure » de Jordy Meow.





Beaucoup de choses dans ces 250 pages, il serait difficile de tout répertorié.
Mais parlons brièvement de ce qui m'a personnellement touché :

_ De part la découverte des friches industriels, c'est plutôt le sentiment de l'aventure qui me saisit au travers de ses images, qui me semblent plus difficile d'accès. L'accomplissement d'une aventure, d'un lieu difficile d'accès (peut-être plus que les autres ? )

_ Nara dreamland bien sûr, peut-être les photographies les plus connues du grand public de Jordy Meow. Ces grandes attractions parsemés de verdure ne cesseront d’agrémenter notre imagination . Un lieu ou le temps semble s'être tout simplement arrêter.







_ Les écoles : Tout le monde à déjà ressenti la solitude d'une école vidé de ses élèves. L'émotion qui peut s'en dégager n'est rien face à une école abandonnées, ou chaque objet semble nous ramener dans le passé. De part ses quelques photos, Jordy Meow nous ramène quelques années en arrière, parfois entretenue par un vieux balayeur nostalgique.

_ Les hôpitaux, d'ordinaires voués à la santé et aux soins, transformés en des lieux sales et malsains ...









Verdict : Une fois de plus, je ne saurais être exhaustive, il est difficile de parler de tout, tant l'ouvrage regorge de fabuleuses photographies à découvrir (et interpréter) par soi-même. Un très bon livre, au coût modeste par rapport à sa qualité.
Plusieurs années de photos simplement magnifique pour qui n'aura sans doute jamais la chance de s'approcher de ses lieux incroyables. Nous voilà transporté dans un autre monde, où chaque photo nous raconte une nouvelle histoire. Autant à la porter du néophyte que du passionnés, il trouvera sa place dans toutes les bibliothèques.





Quelques questions pour Jordy :


_ Considérez vous que la simple photographie est suffisante, ou certains artifices sont ils nécessaire pour rendre la photo aussi vivante que lorsque vous l'avez capturer ? 

Bien-sûr mais ça dépends. À mes débuts, je considérais que chaque photo devait être retouchée, parfois en utilisant des techniques plus que douteuses. Notamment le HDR. Je retouche toujours aujourd'hui mais beaucoup plus légèrement : ce n'est pas du Photoshop mais simplements des traitements de l'image. Je joue rarement avec les contrastes mais plutôt avec les couleurs et parfois la netteté. J'ai tendance à toujours vouloir tenter de rendre mes photos un peu plus douces. Elles sont probablement moins provocantes et attirantes que celles que l'on trouve régulièrement sur Internet ou sur le sites des photographes mais en plein-écran ou imprimée je pense qu'elles sont plus agréables tout en étant plus proche de la réalité. Du moins, c'est mon avis personnel :) J'essaie de plus en plus de faire une retouche naturelle qui fait ressortir l'âme du lieu. Il m'arrive bien-sûr parfois de jouer avec une scène particulière et de la déplacer dans un autre univers. Via de l'infrared par exemple.





_Quels conseils donneriez-vous au personne souhaitant se lancer ?

L'exploration urbaine est un sujet sensible alors il faut faire attention à ne pas se précipiter. Il faut aussi éviter de commencer tout seul et d'être toujours impatient même si la tentation est très forte. Mes conseils seront simples : il faut rejoindre une personne ou un groupe au niveau local, dans la même région. Commencer par découvrir de nouveaux lieux, comprendre les explorateurs, les règles de ces communautés et s'intégrer sans faire de vagues. Il est ensuite facile d'agrandir ce cercle et de rencontrer de nouvelles personnes, à l'étranger compris. La partie difficile mais importante c'est qu'il faut toujours respecter ses "ainés" et les lieux qu'ils ont partagés avec nous. Enfin, il faut toujours être sur ses gardes et éviter de laisser traîner des informations sur les lieux via les photos que l'on partage.

_ Un petit mot pour finir ? 

L'exploration urbaine a ce côté addictif un peu dangereux qui traînent les gens dans de la boue qui rassemble à peu près tous les péchés capitaux. Il faut beaucoup de diligence afin de ne pas s'y vautrer lamentablement. Croyez-moi, c'est un challenge :)
Personnellement, je considère aujourd'hui l'exploration urbaine comme un petit hobby sur le côté, je n'en parle plus beaucoup (ou de moins en moins) et je ne cherche pas non plus à me faire plus de contacts ou à me précipiter vers de nouveaux spots. Je consacre plus de temps à ma vie personnelle, d'autres projets (livres, cuisine, etc) et des voyages un peu plus relaxants (accompagnés de photographie de paysages). Cela me permet aussi d'apprécier d'autant plus mes périples dans ces petits mondes envoûtants et d'en profiter d'une manière plus relaxante. Mais... tout ça m'aura pris du temps ! :)




N'hésitez surtout pas à vous procurer l'ouvrage et à suivre Jordy Meow :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire