vendredi 29 mars 2013

Luthiaë du Lys-Photographe

_ Pouvez-vous vous présenter ?

Je m'appelle Anaïs, j'ai 22 ans et vis actuellement à Paris. Je photographie depuis un peu plus de deux ans.


_ Pourquoi la photographie ?

J'ai un peu honte, mais la première fois que j'ai photographié c'était pour faire comme tout le monde. Sauf que ça a été un déclic. J'ai laissé tomber l'écriture et le dessin tant la fièvre photographique s'emparait de moi. C'était un peu comme une évidence, venue sur le tard. Je me suis réconciliée avec mes crayons depuis, mais ils doivent aujourd'hui me partager avec mon appareil qui ne me quitte plus.


_ Êtes-vous autodidacte ? Quels matériels utilisez-vous ?

Oui! Je connais beaucoup de photographes qui ont su me donner de précieux conseils au début, et j'ai tracé mon bout de chemin. J'apprends tous les jours!
J'utilise un boitier Canon, le 7D, ainsi que trois objectifs; le 17-40mm, le 50mm et le 100mm (mon chouchou).





_ Lors de vos shoots, êtes vous plutôt du genre à improviser, ou avez-vous une idée prédéfinie de ce que vous souhaitez faire ? Pourquoi ?

J'ai toujours une idée de ce que je vais faire, vague ou précise. Mais cela ne se passe jamais comme prévu, il y a trop d'éléments; mon envie, le travail du modèle, le lieu, le temps, les idées de dernière minute, les surprises... Mais ce n'est pas une mauvaise chose, cela m’amène à créer des choses auxquelles je n'aurais pensé.





 _ La retouche a t-elle une grande importance dans votre travail ?

Oui et non. Je dirais qu'elle est nécessaire à la créations de certaines ambiances, des touches que l'appareil
photo à lui seul n'est pas capables de produire, mais cela se joue à un ton de couleurs, ou un contraste près. Le plus important du travail demeure néanmoins à la prise de vue, car c'est là qu'est l'émotion. La retouche est purement esthétique.


_Vos modèles sont essentiellement féminin, y-a t-il une raison particulière, est ce un choix délibérer ?

C'est en partie un choix. Je me sens plus libre d'expression avec une femme, j'ai l'impression de trouver mille et une manière de les rendre belles, impitoyables ou fragiles. L'exercice me semble plus difficile avec un homme. Mais j'y travaille!



                                                                                                                  _ Quels photographes vous inspirent ?

Des centaines! Andy Julia le premier, il allie mode et songes avec tant d'élégance et de douceur. Andrea Hübner, Emily Soto, Vivienne Mok pour la féminité, JosefineJönsson, Pauline Darley et Amel Kerkeni pour la mode, KirstyMitchell, Laura Makabresku et Brooke Shaden pour la grandeur des idées...


_ Quels sont vos projets ?

Changer! A commencer par mon nom; Luthiaë du Lys n'existera plus à l'automne prochain. Construire de plus gros projets, et toucher un milieu plus professionnel aussi, mettre un pied dans la mode et y mêler mon univers.




_ Quels conseils donneriez-vous aux personnes souhaitant se lancer ?

De se jeter à corps perdu dans ce qu'ils aiment. D'écouter les critiques, mais ignorer les moqueries. Ne pas tomber dans le piège de la stabilité. Être toujours en émerveillement surtout.



N'hésitez pas à suivre son évolution et ses nouveaux projets sur :
Son book
Sa page facebook

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire