jeudi 14 février 2013

Drakwald

_Pouvez vous présenter Drakwald ? Depuis quand existez-vous ? Comment vous êtes vous rencontrer ?

Drakwald est un groupe de pagan death métal originaire de Tours, composé de six musiciens : Thibaud à la basse et au chant, Hélène au clavier, Bertrand à la cornemuse et aux flûtes, Marc à la guitare et au chant, Sylvain à la batterie et moi-même à la guitare et au chant !

Le projet à débuté fin 2009, mais le line up n'est complet que depuis fin 2010. Nous avons débuté les concerts en octobre 2011, qui ont été suivis peu de temps après par l’enregistrement de notre démo 4 titres "Forgotten Lands" au Studio Tempo Loco à Tours, puis par sa sortie en Mars 2012.
Pour ce qui est de notre rencontre, Thibaud fut le fil conducteur, nous connaissant tous les trois et nous mettant en contact Marc, Hélène et moi. C'est avec cette formation à quatre que le projet est né. En 2010 Bertrand et Sylvain ont intégré à leur tour la formation.



  _ Pourquoi ce nom "Drakwald" ?


Le mot Drakwald est issu de l’univers de Warhammer. Nous recherchions un nom qui sorte un peu de l’ordinaire avec une consonance germanique, facile à retenir et à prononcer. « Drak » venant du germanique « Draken » et « Wald » signifiant la forêt en allemand, l’assemblage des deux mots et sa sonorité nous a plu, nous l’avons donc gardé. 


 
                                                                                                           _Pourquoi le "Pagan Death" ? Qu'est ce qui vous plait dans cette musique ?
 


Nous somme plusieurs à composer dans le groupe, et venons d'univers qui, s'ils peuvent se rapprocher, sont néanmoins différents.Ce qui est intéressant c'est de voir que de plus en plus les membres s'intéressent et s'investissent à leur manière dans la construction des morceaux. Et le style, la "patte" de notre musique vient de ce "mélange" particulier. Pagan à cause de nos textes, folk grâce aux whistles irlandais ou à la cornemuse écossaise et death à cause du côté brut des riffs de guitares et de batterie. C'est aussi pour cette raison que nous avons choisit les 7 cordes, pour avoir ce côté lourd et agressif du death métal tout en gardant la possibilité de faire des accords folk avec un maximum de cordes à vide.


 



_Quelles sont vos sources d'inspirations ?
Nos sources d’inspirations sont assez variées, nous avons chacun nos propres influences, certaines sont plus "death" justement, d'autres tendent vers le métal mélodique, le black, etc...
D'une manière générale nos influences restent assez "métal", ça va de Amon Amarth à Opeth en passant par Korpiklaani, Pantera et bien d'autres...
Après nous n’écoutons pas que du métal, plusieurs membres du groupe écoutent de la musique de film, de la musique classique et bien évidemment de la musique traditionnelle folk.
Pour ce qui est des textes, c'est Thibaud qui les écrit, dans leur intégralité. Il s'inspire principalement de la littérature fantastique, d’auteurs comme Robin Hobb ou encore David Gemmel, mais aussi par des contes ou par des évènements historiques, l'un de nos titres récemment composés s’intéresse à la disparition de la XIII ème Légion Romaine lors de son périple en Territoire Picte (actuelle Ecosse).





 
_Lorsque vous êtes sur scène, accordez- vous une importance à l'aspect visuel du groupe ? (costumes etc)
Nous avons pensé à un moment à des tenues de scènes, mais nous avons rapidement abandonné l'idée. Nous souhaitons rester sur quelque chose de simple, tout en essayant de garder une unité scénique, même si ce n’est pas toujours facile. Actuellement nous travaillons sur un vrai jeu de scène, un vrai visuel, quelque chose qui marque les esprits, sans faire trop "kitch".
Pour résumer, le plus important reste la musique, c'est ce qui va te pousser à venir voir un concert. Mais ce qui va faire que tu te rappelle d'un concert ce sera l'aspect visuel sur scène. Les deux ont leur importance.



 

_Que souhaitez vous transmettre à travers votre musique ?
La volonté principale du groupe est de s'éclater en faisant de la musique. C'est une passion que nous voulons transmettre. Nous composons et nous travaillons tous ensembles sur notre musique ; la scène et l’enregistrement permettent d’offrir ce travail au public. Cela peut procurer des moments de défoulement, d'évasion, ou de détente où tu ne penses à rien d'autre.

_Comment votre musique a t-elle évolué au fil des ans ?

Au départ, avec les morceaux de la démo, notre musique restait un peu simpliste, on sentait très bien les influences : Amon Amarth, Korpiklaani... Depuis un an nous avons quand même pas mal évolué, on a gagné en maturité, on apprend petit à petit à se connaitre entre musiciens, on commence à comprendre la manière de jouer des uns et des autres, on gagne en assurance... Ce qui permet donc à la musique de gagner en maturité et assurance aussi. Nos compositions sont plus techniques, un peu plus rapides, un peu plus complexes et il faut le dire, un peu plus brutales. Drakwald est en train de passer d'un folk métal assez basique à quelque chose de plus death mélodique tout en exploitant davantage l’élément folk présent à travers la cornemuse, les flûtes et le clavier. La musique doit être en constante évolution, à partir du moment où tu commences à tourner en rond, c'est mort ! Pour le moment on avance et on espère que ça va continuer!





                                                                                                                                    _ Un enregistrement est prévu pour 2013, pouvez-vous nous en parler ?

Après la sortie de la démo "Forgotten Lands" on avait tous envie de retourner en studio. Le but était d'enregistrer un Ep avec 5 ou 6 titres et une qualité de son d’un album. Un vrai bon Cd ! Les choses ont un peu évolué depuis. Nous n'avons pas encore d'idée précise de ce qui va sortir du studio cet été. Mais les morceaux seront différents de la démo ... Nous aimerions sortir un Cd "construit", logique. Avec une intro, une outro, pourquoi pas une compo en acoustique. Toutes ces choses vont se décider dans les semaines à venir !


_Des dates de concerts à nous annoncer ? 

En effet nous allons bientôt reprendre les concerts. On commence avec le 24 février à Paris, en ouverture de la 6ème édition du Cernunnos Pagan Fest. On travaille actuellement sur plusieurs dates en France, histoire de continuer a tourner dans le pays, se faire connaître. On travaille également sur la deuxième édition du Night Of Thanathos pour octobre 2013.


 

_Quels conseils donneriez-vous à ceux souhaitant se lancer ?
D'abord d'écouter beaucoup de musique, c'est la base ! Ensuite de savoir rester humble par rapport aux autres groupes et aux chances de réussir. Et surtout de s'éclater dans ce que l'on fait, profiter ! Ne pas se prendre à la tête avec des questions existentielles et quand ça marche, foncer 




 N'hésitez pas à aller les voir ou bien les découvrir au Cernunnos Fest, où ils jouent en compagnie de groupes tels Corvus Corax, Waylander ou encore  Nydvind.


Et pour suivre leur actualité, et ecouter quelques une de leur compos, vous pouvez vous rendre sur :
Leur Facebook 
Leur Site 




* Les photos du groupe ont été réalisées par L. Dacker.
N'hésitez pas à lui rendre également une petite visite :
Son Facebook




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire