mardi 30 octobre 2012

Niiv - Photographe

_Une petite présentation ? Votre pseudo a t-il un rapport avec la chanson d'Omnia ? 

Mon nom d'artiste est Niiv. Dans ce qu'on pourrait appeler la vraie vie, je me prénomme Julie et suis âgée de vingt-deux hivers. J'habite quelque part dans un coin de nature au beau milieu de la Drôme des collines. Niiv est un pseudonyme que j'ai choisi un peu par hasard au moment de créer ma toute première page photo quatre ans en arrière. C'est bien plus tard que j'ai découvert qu'il s'agissait là d'une des chansons du groupe Omnia.

_ Depuis combien de temps pratiquer vous la photographie, comment cela vous est-il venue ? 

C'est en 2010 que j'ai réellement commencé à me lancer de façon sérieuse, à investir dans du matériel correct et à faire appel à des modèles. Avant cela, je tâtonnais avec des amies proches. Je faisais également un peu de photo étant enfant, grâce à mon père avec qui j'ai beaucoup voyagé, et qui me prêtait son propre matériel. Des paysages maladroits, des toiles d'araignées, des yeux de chats... Tout pas à pas, en autodidacte. Découvrir avec émerveillement les nus de Willy Ronis en 2008 fut également un                                                                                                                           élément  déclencheur. Mais dans ma lancée timide,
                                                                                                          jamais je n'aurais pensé un jour toucher quiconque, ni même                                                                                                                oser ouvrir une page.








_ Pourquoi la photographie ? Que souhaitez vous transmettre à votre public?
 

Avec un sourire en coin, j'aurais envie de répondre : parce que je ne sais pas bien dessiner! Ce que je souhaite transmettre? Un instant hors du temps, l'émotion la plus brute possible, un court voyage hors du réel... Du moins, j'essaye... Parmi les gens qui m'écrivent, beaucoup parlent d'une évasion par le biais de mes images, ce qui me ravit à chaque fois.

_ Lorsque vous prenez vos photos, Privilégiez-vous la technique ou le ressenti ? Pourquoi ?

Ma technique connaît des lacunes, mais je pense préférer cela à une perfection lisse. J'avoue m’inquiéter un peu de la place que l’on accorde à la technique dans ce qu’elle a de dictât de la perfection. Pour accoucher de quelque chose qui me parle vraiment, je préfère abandonner l'insupportable domination de la "bonne photo", et sans pour autant étouffer l'envie de m'améliorer, laisser avant tout l'émotion primer...




 



 _ Votre univers est très axé autour de la nature et du féérique, que représente ce monde pour vous ?
 

Ayant eu depuis ma prime enfant un peu de mal avec les rapports humains, me réfugier dans la nature et les légendes a été salvateur. Aussi loin que remonte ma mémoire, vivre en ville m'a toujours oppressée, et je me sentais immédiatement bien plus entière et bien plus forte au contact des montagnes, des lacs ou des forets. J'ai eu la chance de grandir dans une famille qui m'a permis de cultiver cet amour des grands espaces. Aujourd'hui, le regard que je porte sur la nature traduit beaucoup de mes états d’âme, et celle-ci va agir comme un miroir. Elle représente aussi ce qui ne dépend pas de nous et peut échapper à notre contrôle : le vent, l'obscurité, la profusion de plantes, un grouillement dans une eau stagnante, un foisonnement d'énergies… Donc, notre part d'ombre, mais aussi l'éternelle dualité qui nous tiraille et en laquelle il faut tacher de trouver une forme d'harmonie... Entre chaos et lumière, vie et mort, sauvagerie et douceur, ce n'est pas pour rien que la nature inspire des artistes depuis la nuit de temps. A l'heure actuelle, j'ai la chance de vivre en communion totale avec elle, dans un tipi en pleine foret. Partager mes images auprès des autres est bien la seule chose qui me conduit à garder un pied ancré dans le monde réel!




 


_Quelles sont vos sources d'inspiration ?

Principalement, la nature, la peinture surréaliste, la solitude, la mythologie Celte, et le mysticisme.

_ Des projets pour le futur ? 

En ce qui concerne l'art? C'est assez flou étant donné je vis beaucoup au jour le jour. Mais à terme, j'aimerais me lancer dans une photographie plus... disons, plus humaniste, plus spontanée, au cours de mes prochains voyages.

 _ Des conseils pour ceux qui voudraient se lancer ? 

Je ne pense pas être bien placée pour répondre à ce genre de questions... Mais je dirais que pour faire de la photographie, il faut songer à se placer dans la peau d'un novice et ainsi sans cesse nourrir la soif d’apprendre et d'évoluer!



Pour voir plus de son univers passionnant, n'hésitez pas à vous rendre sur ces liens :
 ==> http://www.facebook.com/Niiv.photography?ref=ts&fref=ts
==> http://niiveleggelja.deviantart.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire